métavers
0

Quand Mark Zuckerberg est venu déclarer le changement de nom de son groupe Facebook pour Meta, plusieurs spécialistes ont semblé étonnés du tournant pris par le petit génie des réseaux sociaux. Avec un discours plein d’entrain, le milliardaire inventeur de la plateforme Facebook avait dressé l’avenir des réseaux sociaux et de l’internet : les métavers. Le groupe a depuis investi des milliards dans la recherche, l’achat d’entreprise travaillant dans le domaine de la réalité virtuelle ou encore les nouvelles technologies pour tenter de créer ce nouveau monde immersif totalement numérique.

Pourtant, quelques années après le lancement d’Horizon Worlds, le métavers de Meta, rien ne va plus et l’entreprise a plongé en Bourse après des résultats catastrophiques en 2022. Une situation qui s’explique par plusieurs facteurs. La technologie encore balbutiante, le désintérêt du grand public pour un concept encore flou et un lancement beaucoup trop prématuré. Zoom sur une invention sortie trop tôt, le métavers.

Surfer sur l’essor d’Internet

Depuis quelques années, Internet est devenu un outil utilisé quotidiennement par des milliards de personnes sur la planète. Aussi indispensable que génératrice d’une nouvelle ère, la technologie liée à Internet a su transformer des industries entières ou en créer de nouvelles.

La grande popularité du jeu vidéo est par exemple le fruit de la connectivité avec plusieurs nouveaux genres qui ont fait décoller l’industrie vidéoludique. Ainsi, grâce à Internet, des genres comme le jeu de cartes ou le jeu de casino sont transformés en jeu vidéo avec tous les avantages que cela comporte. Des jeux accessibles en quelques clics, et une sécurité qui a su gagner la confiance des joueurs grâce à des plateformes qui centralisent les sites de jeux et les vérifient pour les joueurs comme Vegas Slots Online pour les jeux de casino, ou Steam pour les jeux d’action ou d’aventure. Un succès fulgurant qui a entraîné des moyens colossaux dans l’industrie vidéoludique, qui préparait justement un nouveau support, le casque de réalité virtuelle.

Tout le principe du métavers repose sur un mélange de ces jeux en ligne et de la réalité virtuelle. En immersion totale dans un monde numérique, les personnes peuvent alors discuter entre elles, interagir, mais aussi jouer. C’est l’augmentation significative du nombre de joueurs sur les jeux en ligne couplé à l’omniprésence d’Internet qui a poussé à l’émergence des métavers. Pourtant, au contraire de quelques jeux en réalité virtuelle, la technologie n’est pas encore prête pour simuler un véritable monde numérique et y accueillir des millions de joueurs simultanément.

technologie

Le casque de réalité virtuelle est le seul instrument qui est véritablement au point parmi ceux permettant de naviguer dans le métavers.

Le métavers, un défi qui est loin d’être relevé

Si dans l’imaginaire populaire les métavers ressemblent à de véritables mondes fantastiques avec des décors idylliques, ce n’est pas vraiment le cas. La faute aux images véhiculées dans des films et des séries qui dépeignent toujours les mondes virtuels de manière excessivement réaliste. Avec les métavers tels que la technologie le permet de nos jours, nous sommes très loin de cela. Les graphismes sont rudimentaires et font pâles figures face aux consoles de dernières générations, le monde est vide et les interactions sont difficiles notamment dû à la latence et aux problèmes techniques qui arrivent encore souvent, du côté des serveurs comme du côté des joueurs tr de leurs matériels. Si le casque est au point, le gant haptique qui permet de toucher les objets anémiques, la combinaison haptique pour sentir le souffle du vent ou encore le tapis haptique pour se déplacer dans toutes les directions en marchant ou courant comme si on voulait dans le monde virtuel sont tous très loin d’êtres au point.

L’expérience promise est donc peu convaincante, pour peu que l’on sache à peu près à quoi ressemblent les jeux vidéo de nos jours.

Malgré un monde numérique qui est entièrement lié à des technologies qui émergent peu à peu comme les crypto-monnaies ou les NFTs, le métavers semble être sorti trop tôt, à l’image des Google Glass, ces lunettes pour voir de la réalité augmentée présentées en 2012. Si aujourd’hui les réelles applications de ce genre de lunettes se font entrevoir, ce n’était pas le cas à l’époque. Le métavers peut réellement devenir une technologie qui change le monde de par son aspect immersif en totale symbiose avec des domaines comme le jeu en ligne, l’e-commerce ou encore les réseaux sociaux. Pour autant, il semble que quelques années soient encore nécessaires pour que l’intérêt du métavers existe réellement pour le grand public. Si Horizon Worlds tient d’ici là, bien entendu.

Comment se passent les cours pratiques en auto-école ?

Article précédent

Des idées géniales pour organiser une soirée disco éblouissante

Article suivant

À Lire Aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.